« BRAIN GYM » ou Kinésiologie Educative

Le mouvement, la clé de l’apprentissage.

Le « brain gym » se compose de mouvements et d’activités simples et agréables qui facilitent tous les types d’apprentissages mais sont particulièrement efficaces en ce qui concerne les compétences requises par l’école.

Le mot « éducation » vient du latin « educere » qui signifie « sortir de ».
« Kinésiologie » dérive du grec « kinésis » qui signifie « mouvement » C’est l’étude du mouvement du corps humain.

La kinésiologie éducative est un système qui permet aux apprenants, quelque soit leur âge, de « sortir » tout le potentiel caché qui se trouve enfermé dans leur corps.

« Savoir être présent à chaque instant dans ce que l’on fait. Faire en sorte que les vieux schémas du passé n’interfèrent plus dans notre présent pour pouvoir garder notre libre choix face aux diverses situations d’apprentissages et d’expériences qui se présentent »

Retrouver son potentiel maximum.

Cette méthode permet la rééducation du cerveau en passant par les mouvements du corps. Elle va donc permettre à tout un chacun d’être sur de soi, organisé, concentré, de façon à mieux comprendre les choses et les intégrer plus facilement. Elle permettra aussi, de mieux communiquer.

Le Dr HANNAFORD l’explique très bien dans son livre « La gymnastique des neurones ».

Même si nous sommes sujets à des variations génétiques, nous possédons tous, à la base, le même potentiel. Pourvu que nous recevions les apports appropriés en aliments, oxygène, stimulations et liberté de mouvement nous fabriquons et refabriquons un système nerveux complexe.

Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille, il nous arrive donc de bloquer des systèmes qui ne nous permettent pas d’accéder à certains de ces apports. La liberté de mouvement en est un exemple flagrant. Lors d’une chute nous bloquons une articulation. Les ostéopathes vous le dirons, une structure osseuse bloqué empêche le mouvement libre, et donc la restructuration du cerveau. Ainsi, nous bloquons le fonctionnement complet de l’être.

En Ostéopathie, il a été découvert que certaines articulations pouvaient, en étant bloqués, complètement paralyser le système. Ne plus pouvoir s’adapter à certaines situations en rapport avec une problématique précise comme :

    –  La valeur de soi – Le respect/la honte – « Je ne me sent pas digne de ce que j’ai »

   – Le relâchement – Le lâcher prise/la rétention – « Je m’accroche à mes chaînes qui m’empêche de m’ouvrir aux changements »

   – La satisfaction – Le contentement/la colère – « Mes besoins ne seront jamais satisfaits »

mais aussi la Réflexion, la joie ou l’amour inconditionnel, l’assimilation, le guide interne (savoir se charger de sa propre vie), l’esprit vivant (la joie de vivre en contradiction avec les peurs), le pardon, l’harmonie, le choix et le changement (Transformation).

Mais chaque articulation est importante pour avoir une bonne liberté de mouvement.

Revenons à l’apprentissage, il existe dès lors que nous entrons en interaction avec le monde. Les stimuli sensoriels et les mouvements permettent la connexion entre neurones.  Ces connections au fur et à mesure forme des passages de plus en plus facile et rapide d’accès. De chemin de terre ils deviennent des autoroutes.

Le Dr HANNAFORD nous dit dans son livre, que nous construisons notre propre système nerveux personnalisé qui correspond aux choix et aux défis de nos intérêts et de notre mode de vie.

Si les stimuli s’arrêtent, la ramification des neurones s’arrête également. Il est donc important de se stimuler et de bouger tout au long de sa vie pour continuer à modeler notre cerveau et lui donner la capacité nécessaire à notre fonctionnement.

Chaque exercice apporte quelque chose de spécifique au cerveau, au corps et donc à l’être dans sa globalité.

Ainsi, un exercice tel le mouvement croisé ou cross crawl, apportera la conscience de soi et des autres si nous ne l’avons pas encore acquise. Mais il améliorera aussi l’équilibre féminin/masculin, la dissociation des ceintures pelvienne et scapulaire (la mobilité dissocié du haut et du bas du corps) la coordination et la conscience de l’espace ainsi que la vision binoculaire.

« Alors, si je devais vous donner un conseil aujourd’hui, il serai simplement de bouger autant que vous le pouvez et dans tous les sens. Faire des sports différents régulièrement et stimuler votre cerveau avec de bon livres, des jeux d’adresses et de réflexion de façon à le modeler sans cesse et vous donner la capacité de comprendre, de communiquer et d’organiser votre vie comme vous le désirez vraiment ».

« Pensez que vos enfants sont en plein apprentissage, donnez leur le plaisir d’apprendre par le mouvement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *